Partout dans le monde, on recense plusieurs plantes sauvages dotées de principes actifs et de vertus thérapeutiques. Parmi elles, vous pouvez trouver la vergerette annuelle, fréquemment rencontrée au Canada. Cette plante, par ses feuilles et ses fleurs, peut être confondue avec d’autres espèces. Pourtant, elle possède quelques traits distinctifs lui procurant ses spécificités. Dans cet article, vous obtiendrez plus d’informations concernant la vergerette annuelle.

⛔️Attention ! La cueillette de plantes sauvages comporte des risques. N'utilisez ou ne consommez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de ses effets. Cela pourrait vous être fatal ... comme dans le film Into the Wild !

FORMEZ-VOUS afin de connaître les règles de cueillette, avec Le Chemin de la Nature

🌿 LA FORMATION DU CUEILLEUR


La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

👍 BON PLAN !

Profitez de 5% de réduction avec le code

JARDINAUTES5

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 7200 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Vergerette annuelle : de quoi s’agit-il ?

Avant d’aborder les bienfaits et les propriétés de la vergerette annuelle, il convient de commencer par sa présentation. Quelle est cette plante et où en trouver ? 

Présentation générale 

La vergerette annuelle est connue sous le nom scientifique « Erigeron annuus » ou « Stenactis annua » en latin. Elle est aussi appelée aster annuel ou érigeron annuel, et appartient à la famille des Astéracées.

Cette plante provient de l’Amérique du Nord et s’est introduite en Europe à partir du XVII ème siècle. D’ailleurs, si à l’origine, elle était surtout une espèce rudérale, pendant cette introduction, elle se considérait encore comme espèce ornementale.

Aujourd’hui, tout comme la vergerette du Canada, cette plante est invasive, et considérée comme une mauvaise herbe. Il semblerait même que ses populations risquent de menacer la flore indigène dans les prés. Pourtant, elle reste comestible et renferme de vertus thérapeutiques. 

Où trouver la vergerette annuelle ?

L’Erigeron annuus est originaire de l’Amérique du Nord, notamment du Sud-est du Canada ainsi que du Nord des Etats-Unis. Aujourd’hui, elle existe dans de nombreux pays européens, en Asie et en Australie.

Cette plante apprécie les milieux perturbés comme les friches, les décharges ou encore les terrains vagues. Elle aime également s’épanouir dans des cultures agricoles, sur les bords de route, les voies ferrées et dans les prairies.

Depuis quelque temps, la vergerette annuelle est surtout localisée dans les zones à maigre végétation. Pour pousser, cette plante sauvage requiert beaucoup de lumière et se répand rapidement dans les endroits secs. Comme elle se multiplie facilement, elle est aujourd’hui considérée comme plante envahissante en Europe.

Comment reconnaître la vergerette annuelle ? 

La vergerette annuelle s’avère être une plante à forte vitalité et peut mesurer jusqu’à 1,50 mètre. A cause de sa taille, elle parvient à couvrir les plantes basses à proximité et à bloquer leur exposition au soleil.

La fleur de cette plante est sous forme d’un capitule contenant jusqu’à 70 minces de rayons blancs. Elle possède un disque jaune aplati au niveau de son centre.

Concernant ses feuilles, elles sont de deux types. Celles à proximité des racines sont plus pétiolées tandis que celles supérieures sont moins pétiolées et sessiles. Les fruits de l’érigeron annuel sont de très petits akènes. 

Crédit : Le Chemin de la Nature

Cette plante se démarque particulièrement par son goût rappelant un peu le poivre. Ses inflorescences sont assez similaires à celles des pâquerettes. Toutefois, elle se différencie par la finesse de ses fleurs et par ses feuilles présentent au niveau des tiges. Cette plante possède une forte ressemblance avec la vergerette du Canada avec leurs poils écartés au niveau des bords extérieurs. Elle ne doit pas être non plus confondue avec la vergerette de Sumatra

Propriétés et bienfaits de la vergerette annuelle ? 

Si la vergerette annuelle fait partie de la même famille de la vergerette du Canada, elles peuvent disposer des mêmes propriétés. Il est donc possible que cette plante possède des propriétés médicinales et peut servir d’anti-inflammatoire ou de diurétique. Grâce à ses vertus, il est possible de s’en servir pour soigner certains maux comme les œdèmes. 

Sous quelle forme consommer ou utiliser la vergerette annuelle ?

Comme d’autres espèces de vergerettes, l’aster annuel est comestible. Cette plante peut être consommée crue ou en la mélangeant avec de la salade. Ses tiges peuvent aussi être cuites et préparées à la vapeur.

Par ailleurs, concernant les formes existantes, on n’a malheureusement pas trouvé des données autour de cette information. Contrairement à la vergerette de Canada disponible en poudre ou en gélule, les recherches sur les modes de consommation sont encore restreints. 

Quelques précautions à prendre avec la vergerette annuelle 

Même si la vergerette annuelle est peu toxique, il convient de prendre des précautions dans sa consommation. Les personnes sensibles doivent faire attention à son utilisation pour éviter la dermatite (éruptions cutanées avec démangeaisons). 

La vergerette annuelle, souvent confondue avec la vergerette du Canada, est une plante envahissante comestible. Avec un goût poivré, elle peut être consommée de différentes manières. Toutefois, renfermant des substances toxiques, son utilisation ne doit pas être excessive.

Les 3 meilleurs livres pour aller à la cueillette de plantes sauvages comestibles ⬇️


Plantes comestibles : Cueillette et recettes des 4 saisons

Ce guide pratique à utiliser sur le terrain présente des espèces communes de votre environnement proche. Il explique quand et dans quels milieux les cueillir, comment différencier les comestibles des toxiques, quelles parties utiliser : feuilles, fleurs, fruits... et comment les préparer pour profiter des apports nutritionnels de ces trésors de santé.

Plantes sauvages comestibles et toxiques : Près de 280 espèces décrites

Cet ouvrage réunit 200 plantes comestibles et 80 végétaux toxiques : toutes ces espèces figurent sur les 64 planches en couleurs. Le texte offre une description très précise de chacune, en soulignant les caractéristiques qui permettent l'identification. Il détaille les propriétés nutritives et médicinales, les parties du végétal à utiliser ainsi que la meilleure période de récolte. De nombreux tableaux de comparaison permettent d'éviter les confusions.

Le guide des plantes sauvages et comestibles

Il y a bien longtemps que notre survie ne dépend plus de la cueillette de plantes sauvages  ! Mais aujourd’hui, nous redécouvrons leurs multiples bienfaits  : goûts inédits, richesse nutritionnelle inégalée, disponibilité aux portes de nos jardins… Et cueillir des plantes sauvages, c’est aussi partager en famille une activité physique extérieure source de détente  et de bien-être.

Laisser un commentaire