A la découverte du laiteron maraîcher

A la découverte du laiteron maraîcher

⏳ Temps de lecture : 2 minutes

Vous l’aurez remarqué, il peut facilement y avoir des plantes que vous n’avez pas semées ni plantées dans votre jardin ou dans votre potager. Certaines d’entre elles sont très répandues comme le laiteron maraîcher. Celui-ci peut d’ailleurs se retrouver dans les fossés, les terrains laissés en friche ou encore dans les chemins. Mais comment reconnaître le laiteron maraîcher ? Quelles sont ses caractéristiques ? Ci-après les réponses. 

Laiteron maraîcher : description

Le laiteron maraîcher, appelé aussi laiteron potager, laiteron commun ou laiteron lisse est une plante herbacée très répandue. Originaire d’Europe et d’Asie occidentale, il peut facilement se développer dans les zones tempérées. Cette plante craint le froid, notamment le gel.

Cette plante peut être confondue avec le pissenlit à première vue. Toutefois, les tiges du laiteron maraîcher sont creuses avec des reflets bruns rougeâtre, et se dressent plus haut que ceux du pissenlit.

Lorsque vous coupez ses tiges, vous trouverez un suc laiteux qui va s’écouler. C’est d’ailleurs ce suc qui lui a donné son nom.

En ce qui concerne les caractéristiques des feuilles du laiteron maraîcher, elles sont d’une couleur vert bleuté sur le dessus. Elles produisent aussi du latex lorsqu’on les casse. Aussi, les feuilles basales du laiteron commun forment une rosette. Les feuilles caulinaires, quant à elles, embrassent la tige de la plante.

Pour ce qui est des fleurs, elles se reconnaissent facilement par leur coloris, le jaune. Celles-ci se forment au mois de mai et fleurissent durant tout l’été. Après la floraison se déroule la fructification du laiteron maraîcher.

Les nombreuses graines produites par les fleurs sont disséminées par le vent, et parfois l’eau.

Culture et entretien du laiteron maraîcher 

Si vous semez des graines de laiteron maraîcher dans votre potager, il faut seulement une bonne terre et la plante se débrouillera toute seule. Rassurez-vous, cette plante aime tout type de sols. En particulier, les sols alcalins avec une exposition lumineuse et assez d’humidité.

AVANT DE POURSUIVRE VOTRE LECTURE ...
🌱✉️Rejoignez-moi dans mon infolettre ! 

Suivez la transition d'un ex-citadin vers un chemin plus respectueux de l'environnement : expériences au potager, bons plans, infos insolites, ebooks gratuits et bien d'autres choses biens sympathiques !

Adresse e-mail non valide
Pas de spams, que du contenu authentique et utile ! Et au pire, vous pouvez vous désinscrire en un clic !

Par ailleurs, le meilleur moment pour cultiver du laiteron maraîcher est durant le printemps. Il vous faut simplement un sol humide. Par la suite, vous n’êtes pas obligé de les recouvrir.

Toutefois, vous devez faire attention au fait que le laiteron maraîcher est une plante envahissante. Elle se développe facilement, et est même considérée par beaucoup comme de la mauvaise herbe.

Afin d’éviter que le laiteron maraîcher n’envahisse votre jardin, veillez à supprimer ses fleurs avant qu’elles ne produisent des graines. De plus, évitez de le cultiver près des champs d’agriculture conventionnelle. 

Utilisation du laiteron maraîcher 

Le laiteron maraîcher se consomme facilement en salade verte. Ses feuilles, goûteuses, donneront un goût original à votre salade. Il en est de même des boutons floraux et des fleurs. Toutefois, vous devez vous assurez qu’il s’agit de jeunes feuilles. 

Au fur et à mesure que les feuilles du laiteron maraîcher deviennent matures, elles ne peuvent plus être consommées en salade. Dans ce cas, si vous voulez en consommer, vous devez les cuire, comme divers autres légumes-feuilles. Rassurez-vous, elles ne seront pas amères.


Formation du Cueilleur – Le Chemin de la Nature

La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

À découvrir

À la découverte du Moringa : origine, bienfaits, consommation, culture

À la découverte du Moringa : origine, bienfaits, consommation, culture

A la découverte du genévrier commun

A la découverte du genévrier commun

Comment récolter la sève de bouleau ?

Comment récolter la sève de bouleau ?

A la découverte de l’oseille sauvage

A la découverte de l’oseille sauvage

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents