L’achillée millefeuilles est une des plantes les plus communes dans les zones tempérées de l’hémisphère nord. Elle jonche les prairies et le bord des chemins, mais beaucoup ignorent qu’il s’agit d’une plante aux nombreux bienfaits. Zoom sur les vertus thérapeutiques de l’achillée millefeuilles et ses bienfaits.

⛔️Attention ! La cueillette de plantes sauvages comporte des risques. N'utilisez ou ne consommez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de ses effets. Cela pourrait vous être fatal ... comme dans le film Into the Wild !

FORMEZ-VOUS afin de connaître les règles de cueillette, avec Le Chemin de la Nature

🌿 LA FORMATION DU CUEILLEUR


La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

👍 BON PLAN !

Profitez de 5% de réduction avec le code

JARDINAUTES5

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 7200 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Achillée millefeuilles : de quoi s’agit-il ?

L’achillée millefeuilles, de son nom latin Achillea millefolium est une plante vivace de la famille des Asteraceae.

Présentation générale 

Elle tire son appellation du célèbre héros Achille qui l’a utilisé pour soigner les blessures de ses soldats durant la guerre de Troie. Mais aussi de la forme particulière de ses feuilles qui sont très finement découpées et donnent l’illusion que la plante en a mille. 

Cette plante est aussi connue sous de nombreuses autres appellations comme : « herbe à la coupure » ; « herbe-aux-charpentiers » ; « herbe-aux-militaires » ; « herbe à la saignée » ou encore « saigne-nez ». L’achillée millefeuilles est une plante comestible. Toutefois, à cause de l’amertume de ses feuilles, il ne faut en utiliser que de petites quantités. 

Où trouver l’achillée millefeuilles ?

L’achillée millefeuilles est très abondante dans les prairies naturelles. Il s’agit également d’une mauvaise herbe qui peut envahir les pâturages, les pelouses et les fraisières. C’est une plante résistante à la chaleur et à la sécheresse, et qui ne tolère pas les sols beaucoup trop humides. 

Quoi qu’il en soit, on la retrouve partout, de la ville à la campagne, près de la mer ou à la montagne. Du moment qu’il y a du soleil, vous pouvez trouver l’achillée millefeuilles. 

Comment reconnaître l’achillée millefeuilles ? 

L’achillée millefeuilles se reconnaît par une tige dressée de 20 à 100 cm de hauteur, et généralement ramifiée au niveau de la partie supérieure. Pour le système racinaire, il est formé par des racines adventives et des rhizomes poussant à une profondeur allant de 5 à 10 cm.

Ses feuilles allongées sont composées de fins segments mucronés parallèles entre eux, de 3 à 20 cm de longueur pour 1 à 2, 5 cm de largeur. Et les fleurs de l’achillée millefeuilles sont généralement blanches, mais peuvent être roses. Elles sont formées par des bouquets de capitules ressemblant à de nombreuses petites fleurs regroupées en une seule.

Les espèces semblables à l’achillée millefeuilles sont la matricaire inodore et l’achillée ptormique. La première se démarque néanmoins par ses capitules dotés de fleurons tubulés jaunes, et la seconde par ses feuilles simplement dentées et ses fleurons ligulés. 

Propriétés et bienfaits de l’achillée millefeuilles ? 

L’achillée millefeuilles est l’une des plus anciennes plantes médicinales connues. Elle regorge de nombreux bienfaits thérapeutiques. Grâce à ses propriétés antispasmodique, anti-inflammatoire, analgésique, antifongique, hémostatique et cicatrisante, elle permet de traiter les :

  • ulcères de jambe ; 
  • crevasses du mamelon ; 
  • douleurs rhumatismales ; 
  • dermatoses ; 
  • phlébites ; 
  • hémorroïdes ; 
  • varices ; 
  • névroses ; 
  • troubles de la circulation ;
  • spasmes des voies digestives.

Cette plante permet aussi de lutter contre les troubles menstruels et la fatigue générale.

Sous quelle forme consommer ou utiliser l’achillée millefeuilles ? 

La partie la plus active de l’achillée millefeuilles se situe dans les sommités fleuries. Elles contiennent les huiles essentielles que la plante secrète et s’utilisent en interne en cas de troubles digestifs. 8 à 20 g de sommités fleuries séchées sont à préparer en infusion dans un litre d’eau. 

L’achillée millefeuilles s’utilise en macéra huileux pour une application externe. Il y a aussi l’hydrolat d’achillée millefeuille qui est recommandé aux personnes ayant la peau sensible ou abîmée. Les feuilles se consomment, quant à elles, en accompagnement de plats à base de poisson ou de viande. Elles peuvent aussi être préparées en salade ou en limonade. 

Quelques précautions à prendre avec l’achillée millefeuilles ? 

Attention, l’huile essentielle d’achillée millefeuille pure ne s’utilise pas directement sur une plaie. En fait, il faut la diluer dans une huile végétale. Par ailleurs, il ne faut jamais appliquer cette plante sur une plaie ouverte. 

L’achillée millefeuilles est également déconseillée aux femmes enceintes. De même pour les personnes allergiques aux plantes de la famille des Asteraceae. En effet, elle peut provoquer des irritations cutanées, voire des crises d’asthme allergique. 

L’achillée millefeuilles est une plante médicinale qui regorge de bienfaits. D’autant plus qu’elle est facile d’accès. Mais avant de la cueillir, vous devez être sûr à 100 % de son identification. De quoi permettre de profiter pleinement de ses vertus en toute sécurité.

Les 3 meilleurs livres pour aller à la cueillette de plantes sauvages comestibles ⬇️


Plantes comestibles : Cueillette et recettes des 4 saisons

Ce guide pratique à utiliser sur le terrain présente des espèces communes de votre environnement proche. Il explique quand et dans quels milieux les cueillir, comment différencier les comestibles des toxiques, quelles parties utiliser : feuilles, fleurs, fruits... et comment les préparer pour profiter des apports nutritionnels de ces trésors de santé.

Plantes sauvages comestibles et toxiques : Près de 280 espèces décrites

Cet ouvrage réunit 200 plantes comestibles et 80 végétaux toxiques : toutes ces espèces figurent sur les 64 planches en couleurs. Le texte offre une description très précise de chacune, en soulignant les caractéristiques qui permettent l'identification. Il détaille les propriétés nutritives et médicinales, les parties du végétal à utiliser ainsi que la meilleure période de récolte. De nombreux tableaux de comparaison permettent d'éviter les confusions.

Le guide des plantes sauvages et comestibles

Il y a bien longtemps que notre survie ne dépend plus de la cueillette de plantes sauvages  ! Mais aujourd’hui, nous redécouvrons leurs multiples bienfaits  : goûts inédits, richesse nutritionnelle inégalée, disponibilité aux portes de nos jardins… Et cueillir des plantes sauvages, c’est aussi partager en famille une activité physique extérieure source de détente  et de bien-être.

Laisser un commentaire