Si vous faites partie des personnes qui aiment glaner ou récolter les plantes sauvages utiles, vous avez certainement déjà vu la berce commune. Mais savez-vous ce que c’est exactement ? Pouvez-vous la différencier avec d’autres plantes sauvages ayant la même allure qu’elle ? Connaissez-vous leur utilité et leur usage ? Découvrez ci-après toutes les informations concernant la berce commune.

⛔️Attention ! La cueillette de plantes sauvages comporte des risques. N'utilisez ou ne consommez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de ses effets. Cela pourrait vous être fatal ... comme dans le film Into the Wild !

FORMEZ-VOUS afin de connaître les règles de cueillette, avec Le Chemin de la Nature

🌿 LA FORMATION DU CUEILLEUR


La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

👍 BON PLAN !

Profitez de 5% de réduction avec le code

JARDINAUTES5

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 7200 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Berce commune : de quoi s’agit-il ?

La berce commune est une plante vivace voire bisannuelle. Elle est souvent confondue avec d’autres plantes. Comment la reconnaître alors ? Où la trouver ?

Présentation générale

Appelée aussi la patte d’ours, la grande berce ou encore la berce spondyle, la berce commune est une plante originaire d’Europe appartenant à la famille des Apiacées. Elle est connue sous le nom latin Heracleum sphondylium qui est dédié au héros Hercule (heracleum) en raison du port robuste et le sphondylium qui signifie vertèbre, une allusion possible à la solidité de sa tige. Toutes les parties de cette plante sont comestibles.

Où trouver la berce commune ?

La berce commune apprécie le soleil et aime les sols frais et humides. Elle pousse dans des endroits ouverts, mais aussi dans des lieux plus ombragés. Ainsi, vous pouvez la trouver dans les forêts, les pâturages, les prairies, en bordure des routes et des cours d’eau.

Comment reconnaître la berce commune ?

Cette plante sauvage mesure entre 50 à 150 cm et elle est entièrement recouverte de poils. Sa tige est cannelée et assez ramifiée. Ses feuilles sont grandes et sont divisées en 5 ou 7 folioles. Ses fleurs sont blanches ou parfois rosées, composées de 5 pétales. Quant à ses fruits, ils sont longs et fins.

La berce commune peut être confondue avec la berce du Caucase. Mais cette dernière se distingue par sa grande taille (de 2 à 5 m de hauteur) et sa tige et ses pétioles qui portent des taches rouges.

Propriétés et bienfaits de la berce commune

La berce commune est riche en principes actifs comme la vitamine C, les protéines, les glucides et les minéraux. Cela lui permet de disposer de nombreuses propriétés thérapeutiques et médicinales. Elle est connue pour ses propriétés digestives, sédatives, hypotensives, diurétiques, antiseptiques et tonifiantes. A part tout ça, ses racines ont des vertus carminatives et détersives. Pour ses fruits, ils ont des propriétés antibactériennes, vasodilatatrices et antifongiques.

Grâce à tout cela, la berce commune facilite l’expulsion des gaz et la digestion. En outre, elle nettoie et favorise la cicatrisation. Elle s’avère aussi efficace pour soulager les rhumatismes, l’arthrite, l’abcès, les piqûres d’insectes et les diarrhées infectieuses. Elle est également considérée comme une alliée de confort pour les femmes. En effet, elle aide à éliminer les inconforts lors de la ménopause comme les bouffées de chaleur et les sensations de vertige.

Sous quelle forme consommer ou utiliser la berce commune ?

Il existe plusieurs façons de consommer chaque partie de la berce commune. Pour la racine, elle a un goût piquant et elle s’utilise comme un condiment. Concernant ses feuilles, leur goût ressemble à celui de la carotte. Elles se mangent crues en salades ou cuites comme les épinards.

Pour sa tige, elle est un peu sucrée avec un délicieux goût d’agrumes. Il suffit de l’éplucher et de le manger crue telle qu’elle est. Pour les inflorescences en bouton, elles se dégustent crue, à la vapeur ou encore à la poêle. Elles ont une saveur sucrée évoquant les agrumes ou les noix de coco.

En ce qui concerne les fruits, ils peuvent être mangés frais ou secs et s’utilisent aussi comme un assaisonnement pour vos plats ou vos desserts. Ils ont un goût d’agrume entre l’orange et le citron. Avec chaque partie de cette plante, vous pouvez préparer une décoction que ce soit pour un usage interne ou externe.

Quelques précautions à prendre avec la berce commune

Comme la berce commune est photosensibilisante, vous devez la couper ou la manipuler avec précaution. En effet, si la sève est en contact avec la peau, elle peut provoquer des brûlures lorsqu’elle est exposée au soleil. Ce contact peut aussi entraîner l’apparition de cloques sur la peau. En outre, lors de la récolte, assurez-vous qu’il s’agit bien de la berce commune, car elle ressemble à d’autres plantes toxiques. L’utilisation de cette plante est déconseillée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Ainsi, la berce commune est une plante sauvage bénéfique pour la santé et le bien-être. Elle est non-toxique contrairement à la berce du Caucase.

Les 3 meilleurs livres pour aller à la cueillette de plantes sauvages comestibles ⬇️


Plantes comestibles : Cueillette et recettes des 4 saisons

Ce guide pratique à utiliser sur le terrain présente des espèces communes de votre environnement proche. Il explique quand et dans quels milieux les cueillir, comment différencier les comestibles des toxiques, quelles parties utiliser : feuilles, fleurs, fruits... et comment les préparer pour profiter des apports nutritionnels de ces trésors de santé.

Plantes sauvages comestibles et toxiques : Près de 280 espèces décrites

Cet ouvrage réunit 200 plantes comestibles et 80 végétaux toxiques : toutes ces espèces figurent sur les 64 planches en couleurs. Le texte offre une description très précise de chacune, en soulignant les caractéristiques qui permettent l'identification. Il détaille les propriétés nutritives et médicinales, les parties du végétal à utiliser ainsi que la meilleure période de récolte. De nombreux tableaux de comparaison permettent d'éviter les confusions.

Le guide des plantes sauvages et comestibles

Il y a bien longtemps que notre survie ne dépend plus de la cueillette de plantes sauvages  ! Mais aujourd’hui, nous redécouvrons leurs multiples bienfaits  : goûts inédits, richesse nutritionnelle inégalée, disponibilité aux portes de nos jardins… Et cueillir des plantes sauvages, c’est aussi partager en famille une activité physique extérieure source de détente  et de bien-être.

Laisser un commentaire