Vous avez des orties dans votre jardin ou à proximité de votre domicile ? Pour profiter de ces différentes vertus, vous pouvez directement concocter votre eau d’ortie. Ci-après quelques astuces pour réaliser cette préparation.

⛔️Attention ! La cueillette de plantes sauvages comporte des risques. N'utilisez ou ne consommez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de ses effets. Cela pourrait vous être fatal ... comme dans le film Into the Wild !

FORMEZ-VOUS afin de connaître les règles de cueillette, avec Le Chemin de la Nature

🌿 LA FORMATION DU CUEILLEUR


La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

👍 BON PLAN !

Profitez de 5% de réduction avec le code

JARDINAUTES5

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 7200 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Comment faire de l’eau d’ortie : la recette

Pour préparer l’eau d’ortie, vous avez besoin de :

  • Deux grosses poignées de feuilles d’orties ;
  • 1 litre d’eau froide ;
  • Un récipient (carafe ou bocal en verre par exemple)
  • Un filtre.

Lorsque vous cueillez vos orties, choisissez les jeunes pousses qui ne sont pas encore fleuris. De plus, n’arrachez pas le plant, mais prélevez plutôt les feuilles qui se trouvent sur le haut de la plante.

NOTE : l’ortie a la capacité d’accumuler les substances toxiques, il vaut donc mieux éviter d’en cueillir proche des routes ou bien de champs sur lesquelles des pesticides sont utilisés.

Tous ces éléments en main, vous pouvez vous lancer dans la préparation :

  1. Pour commencer, prenez vos feuilles d’ortie bien nettoyées, puis placez-les dans l’eau froide. Il est possible de rincer les feuilles dans une eau citronnée ou vinaigrée avant de les mettre dans l’eau froide.
  2. Laissez la préparation au repos, entre 12 et 24h, en la gardant à température ambiante.
  3. Au matin, il ne reste plus qu’à filtrer les feuilles et votre eau d’ortie est prête.
Ortie sauvage avant floraison

Il faut faire attention à ne pas avoir une consommation abusive étant donné sa tonicité. Il est préférable de la boire dans les 24 heures suivant sa fabrication. Néanmoins, vous pouvez toujours garder cette boisson pendant 3 jours au maximum au réfrigérateur.

Quels sont les bienfaits de l’eau d’ortie ?

L’ortie est une plante sauvage riche en différents nutriments et sels minéraux, ce qui lui permet d’être un bon détoxifiant pour l’organisme.

L’eau d’ortie soigne les problèmes de miction et permet une meilleure irrigation des reins. Elle permet donc de prévenir les calculs rénaux et d’apaiser les douleurs arthritiques.

La richesse de cette boisson offre de nombreux bienfaits pour le corps :

  • Elle encourage le processus de détoxification dans le corps tout en renforçant le système immunitaire ;
  • Elle prévient l’état de fatigue ;
  • Ses actions sur la peau sont exceptionnelles, elle lui offre plus d’éclat ;
  • La consommation de l’eau d’ortie remédie aux inflammations au niveau du tractus urinaire.

Autre préparation possible avec l’ortie

Il est possible de préparer une décoction à base d’orties, notamment de ses racines. Cette préparation a la capacité de corriger certains problèmes de prostate et les troubles urinaires chez un homme. Elle peut également freiner une hypertrophie bénigne au niveau de la prostate.

Pour réaliser cette décoction :

  • Pour le dosage, prenez 1 cuillère à café de racines sèches d’orties pour une tasse d’eau. A vous donc de concocter la dose appropriée ;
  • Laissez le mélange bouillir pendant 5 minutes avant de l’infuser environ 10 minutes.

Il est conseillé d’en boire trois fois par jour, soit une tasse pour chaque consommation.

Les 3 meilleurs livres pour aller à la cueillette de plantes sauvages comestibles ⬇️


Plantes comestibles : Cueillette et recettes des 4 saisons

Ce guide pratique à utiliser sur le terrain présente des espèces communes de votre environnement proche. Il explique quand et dans quels milieux les cueillir, comment différencier les comestibles des toxiques, quelles parties utiliser : feuilles, fleurs, fruits... et comment les préparer pour profiter des apports nutritionnels de ces trésors de santé.

Plantes sauvages comestibles et toxiques : Près de 280 espèces décrites

Cet ouvrage réunit 200 plantes comestibles et 80 végétaux toxiques : toutes ces espèces figurent sur les 64 planches en couleurs. Le texte offre une description très précise de chacune, en soulignant les caractéristiques qui permettent l'identification. Il détaille les propriétés nutritives et médicinales, les parties du végétal à utiliser ainsi que la meilleure période de récolte. De nombreux tableaux de comparaison permettent d'éviter les confusions.

Le guide des plantes sauvages et comestibles

Il y a bien longtemps que notre survie ne dépend plus de la cueillette de plantes sauvages  ! Mais aujourd’hui, nous redécouvrons leurs multiples bienfaits  : goûts inédits, richesse nutritionnelle inégalée, disponibilité aux portes de nos jardins… Et cueillir des plantes sauvages, c’est aussi partager en famille une activité physique extérieure source de détente  et de bien-être.

Laisser un commentaire