Comment faire fuir les rats du jardin potager ?

Comment faire fuir les rats du jardin potager ?

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

Les rongeurs, en particulier les rats taupiers ou campagnols et les mulots, et les potagers ne font pas bon ménage. Le jardin attire facilement ces petits animaux avec les tas de compost, les bulbes ainsi que les graines plantées. Il faut dire que les dégâts causés par ces petits animaux ne sont guère plaisants pour vos potagers ou pour vos plantes. Ils aiment se nourrir de vos cultures, surtout de vos légumes à racine. Outre l’odeur de leur urine qui est fortement néfaste et embarrassante. Pour faire fuir ces rats et les prévenir, il existe pourtant quelques solutions pratiques à adopter. 

Quelles solutions anti rat choisir ?

Si les rats ont élu domicile dans votre jardin, il est donc essentiel de rechercher des solutions pour s’en débarrasser. Pour préserver vos cultures, plusieurs techniques efficaces et naturelles s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser un piège à rat, des ultrasons ou encore des répulsifs, quelques astuces pratiques et naturelles.  

Les pièges à rats, un dispositif efficace dans un jardin potager

Les rats sont connus pour leurs appétits et leur capacité à détruire ce qu’ils touchent. N’hésitez pas donc à vous servir de leur gourmandise pour les attraper. Plusieurs types de pièges à rats se présentent à vous pour protéger vos potagers. Le plus connu reste surtout le dispositif avec un système de clôture automatique, à poser dans un endroit stratégique.

La cage se ferme rapidement une fois que les rats s’y infiltrent. Pour les piéger, utilisez des appâts qui les attirent comme les viandes fraîches ou encore le beurre de cacahuète. Une fois les rongeurs attrapés, transportez-les loin de chez vous.

Des émetteurs à ultrasons pour les faire fuir rapidement

Dotés d’une ouïe très fine, les rats peuvent entendre des sons inaudibles par les hommes. En effet, ils parviennent à intercepter des fréquences jusqu’à 40000 hertz. Servez-vous de leur capacité d’écoute pour vous en débarrasser, via des appareils à ultrason. Fonctionnant sur une grande distance, ils ne risquent pas de provoquer des douleurs aux rongeurs. Très sensibles aux ultrasons, ces animaux ne supporteront pas les sons émis et éviteront d’approcher votre jardin. 

Les répulsifs, une technique naturelle et efficace

Si vous recherchez une solution naturelle, l’usage de répulsifs naturels montre de l’efficacité pour se débarrasser des rats. Pour ce faire, vous devez commencer par détecter les trous de ces rongeurs. Une fois repérés, cherchez des répulsifs naturels comme :

  • des purins de sureau ou d’euphorbe épurge à verser directement dans le terrier ;
  • des déchets d’ails, à placer directement dans les trous ;
  • de l’huile de ricin, à verser dans les trous contenant les bulbes des plantes.

Pour cette méthode, il est indispensable de la réaliser fréquemment, car elle n’est pas durable.

Comment prévenir les rats dans votre jardin ?

Vous avez créé un joli potager et vous souhaitez le prévenir des rats ? Ces rongeurs sont une source de dégâts importants sur vos cultures. Ils risquent de les manger ou de détruire leurs racines. Pour obtenir de meilleures plantations, il convient donc de prévenir ces animaux. Afin d’éloigner les rongeurs loin de vos plantations potagères, plusieurs solutions sont toujours disponibles. 

Opter pour des solutions naturelles et simples

Pour éviter aux rats de s’infiltrer dans votre jardin, la solution la plus simple consiste à recourir à leurs prédateurs naturels. Il s’agit de faire des gestes de prévention en favorisant la biodiversité. Les chats restent sans doute le prédateur le plus connu des rats. Mais il est également possible d’accueillir d’autres animaux comme les serpents ou les rapaces. 

Faire un nettoyage régulier

Les rats apprécient particulièrement les endroits contenant de la nourriture et des cachettes. Alors pour éviter leur manifestation, mieux vaut toujours garder un extérieur propre. Faites-en sorte d’éviter les miettes de repas ainsi que les fruits des arbres éparpillés par terre. Afin de ne pas leur créer des cachettes, prenez soin de ranger minutieusement votre jardin. Veuillez toujours dégager les pieds des arbres et évitez les zones d’herbes. Même s’il est attrayant visuellement, le paillage n’est pas conseillé pour prévenir les rats dans un jardin.

Planter des fleurs repoussant les rongeurs

Les rats ou les campagnols, quel que soit le type de rongeurs, n’affectent pas les odeurs de certaines plantes. Il existe toute une liste de végétaux à planter afin de les écarter de votre potager. Parmi ces plantes, vous pouvez cultiver une menthe, de l’ail, une jonquille, une couronne impériale, une jacinthe ou des mélilots. 

Utiliser un grillage avec des mailles fines

L’usage de grillage à mailles fines représente une excellente solution pour préserver votre potager. Il suffit de le placer au fond du trou au moment de la plantation. Ce grillage servira à protéger les racines contre les rats et permettra à vos plantes de s’épanouir aisément.

Vous pourriez aimer

Taille haie électrique filaire – Le Guide Pratique pour bien choisir

Taille haie électrique filaire – Le Guide Pratique pour bien choisir

Peut-on mettre des agrumes au compost ? 

Peut-on mettre des agrumes au compost ? 

Courgettes, comment les congeler ?

Courgettes, comment les congeler ?

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne ballade !

Articles récents

Formation du cueilleur le chemin de la nature