Comment récolter la sève de bouleau ?

Comment récolter la sève de bouleau ?

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

A l’approche du printemps, notamment de l’apparition des feuilles des arbres, il existe une activité très appréciée par certaines personnes. Il s’agit de la récolte de l’eau de bouleau. Cette sève peut être obtenue auprès de deux espèces d’arbres en France. Elle se récolte sur un bouleau pendant ou sur un bouleau blanc. Cette boisson s’apprécie par son goût peu sucré et par sa limpidité. Elle possède des propriétés dépuratives, diurétiques et favorise l’élimination des toxines dans le corps. Mais pour profiter de ces vertus, il convient d’abord de penser à sa récolte. Que faire pour la réaliser convenablement ?

Les différents matériels à disposer

Pour effectuer une récolte de sève de bouleau, pensez à ne pas maltraiter l’arbre choisi. Vous avez donc besoin de bons matériels pour le faire :

  • Une bouteille en plastique vide, pour recevoir l’eau de bouleau. Elle doit avoir une capacité de 5 litres;
  • Deux mèches pour créer les trous au niveau de l’arbre et du bouchon de la bouteille. Il faut, entre autres, une mèche de 6 mm et une autre de 6,5 mm;
  • Une foreuse;
  • Un tube en plastique avec une dimension de 6 mm.

A quel moment faire la récolte et sur quel arbre ?

Avant de débuter la récolte, il convient de penser au moment idéal pour le faire et au bouleau à choisir. Le moment opportun pour prélever la sève de bouleau dépend de plusieurs facteurs. Il varie en fonction de la température ainsi que de votre région.

En général, le moment propice pour collecter l’eau de bouleau est la fin de l’hiver, pendant le dégel. A cette période, le bouleau puise l’eau du sol et se réveille. Il est donc nécessaire de surveiller constamment les signaux de la nature. Attention, lorsque vous verrez apparaître les premières feuilles, il est sans doute déjà trop tard pour réaliser la récolte.

Pour le choix du bouleau, sélectionnez un arbre chez vous ou dans une propriété où vous avez obtenu l’autorisation. La sève ne se tire pas sur les arbres se trouvant dans les forêts ou encore dans les bois publics. En outre, choisissez un arbre âgé avec un grand diamètre de 30 cm au minimum. Vous pouvez ainsi obtenir jusqu’à 5 litres d’eau de bouleau quotidiennement. 

Les différentes étapes de la récolte de la sève

Pour tirer l’eau du bouleau, vous pouvez directement prendre une sève brute ou récolter une sève élaborée ou descendante. Pour réaliser une récolte de sève brute, ci-après quelques étapes à suivre :

  • Prenez la bouteille et trouez son bouchon. Puis, insérez le tube au niveau du perçage ;
  • Réalisez un trou au niveau du tronc de l’arbre, sur la partie proche du sol. Attendez jusqu’à l’écoulement de la sève ;
  • Accrochez la bouteille au niveau du tronc. Prenez soin de la placer au-dessous du trou créé sur l’arbre, juste à quelques centimètres. L’autre extrémité du tube doit bien s’insérer dans le tronc. Cela facilite l’écoulement de l’eau du bouleau dans la bouteille ;
  • Prenez soin d’envelopper la bouteille avec du tissu pour préserver la sève obtenue.

Il est possible de changer la bouteille si l’arbre parvient encore à donner de la sève. Une fois la récolte terminée, n’oubliez pas de reboucher le tronc de l’arbre pour refaire son écorce.

Par ailleurs, il est nécessaire de prendre certaines précautions lors de la récolte de votre sève de bouleau. Pour ce faire, pensez à nettoyer et à désinfecter chaque outil à utiliser, cela évite à l’arbre de s’infecter. En outre, il convient toujours de travailler dans la propreté.


Attention la cueillette de plantes sauvages comporte des risques. Ne mangez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% qu’elle soit comestible. Pour cela formez-vous afin de connaître les règles de cueillette et faites appel à un des experts si besoin pour vérifier votre cueillette si vous n’êtes pas sûr(e).

Formation du Cueilleur – Le Chemin de la Nature

La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

À découvrir

À la découverte du Moringa : origine, bienfaits, consommation, culture

À la découverte du Moringa : origine, bienfaits, consommation, culture

A la découverte du laiteron maraîcher

A la découverte du laiteron maraîcher

A la découverte du genévrier commun

A la découverte du genévrier commun

A la découverte de l’oseille sauvage

A la découverte de l’oseille sauvage

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents