Comment tuteurer les plants de tomate ?

Comment tuteurer les plants de tomate ?

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

Dans cet article nous verrons comment tuteurer des plants de tomate de cinq (05) manières différentes mais très simples.

Pourquoi tuteurer des plants de tomate ?

Même s’il n’est pas obligatoire de tuteurer des plants de tomate pour mener sa culture à bon terme. Il est néanmoins important de savoir que le tuteurer des plants de tomate nous permet de :

  • Éviter des maladies ;
  • Obtenir de belles tomates à la fin ;
  • Faciliter la cueillette.

Pour ce faire, nous allons aborder cinq (05) moyens simples permettant de faire du tuteurage de tomate.

Méthodes pour tuteurer des plants de tomate

Avec un tuteur en bois
  • Une désinfection des tuteurs en bois au sulfate de cuivre est nécessaire lorsque l’on compte les réutiliser, sinon… ;
  • Il faut tout d’abord les implanter, avant le pied de tomate ;
  • Au cas où vous avez aligné plusieurs tuteurs en bois, reliez-les entre eux pour pouvoir effectuer un palissage des tomates. Cela augmentera ainsi votre rendement.
Avec une ficelle dans un abri à tomates, un tunnel ou des serres
  • Il est nécessaire que les tomates soient plantées depuis plusieurs jours (ou quelques semaines déjà) ;
  • Il faut ensuite tendre une ficelle, à partir d’un point plus haut où l’un des bouts est attaché au préalable, jusqu’au pied de tomate. Une fois au sol, il faudra la prolonger de 20 cm de plus une fois qu’elle atteint le sol. Cela servira à faire un nœud à attacher sur une sardine qu’il faudra piquer dans le sol, près de la plante.

Avec cette méthode, l’avantage, après la récolte, est de pouvoir envoyer la ficelle et le pied de tomate directement à la déchèterie pour éviter toute maladie.

Avec un tuteur en spirale (en aluminium ou en fer)

Qu’ils soient en aluminium ou en fer, les tuteurs doivent être plantés près du pied de la plante avant de faire tournoyer la plante dans le sens des spirales (pas besoin de ligatures en plus).

Après, il n’y a qu’à contrôler la plante au fur et à mesure, durant sa croissance, pour la débarrasser des gourmands.

Avec un tuteur doté d’un réservoir d’eau

Presque autonome comme système de tuteurage, un tuteur avec réservoir alloue près de 2 litres avec un espace prévu au milieu pour y insérer le tuteur.

Avec ce type de tuteur, notre plante pourra disposer d’un système d’arrosage en cas d’absence !

Avec un treillis sur un balcon ou une terrasse

Cette dernière méthode est idéale pour les cultures sur balcon ou terrasse !

Il nous faut installer notre treillis et y fixer des ligatures entre le treillis et la plante !

L’avantage est de pouvoir y fixer plusieurs branches afin d’obtenir des tomates plus volumineuses.

La balle est dans votre camp pour faire un bon tuteurage de tomate !

Une dernière chose à retenir ! Une distance minimale de 5 à 10 cm entre les pieds de tomate et le mur est nécessaire. Peu importe qu’il soit fait de planches ou de pierres… Peu importe que notre choix se porte sur un tuteurage sur balcon ou terrasse. Cela fera en sorte que les tomates gagnent en volume et en beauté. Tuteurer des plants de tomate, c’est bien !

A lire également : Comment planter des tomates


Formation en jardinage – 40kg de légumes en partant de zéro

La méthode étape-par-étape pour faire son potager à la maison. Sans avoir la main verte. Sans savoir bricoler. Sans y passer tous ses week-ends.

À découvrir

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment arroser les tomates ?

Comment arroser les tomates ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents