Comment pailler son jardin potager

Comment pailler son jardin potager

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

Dans cet article nous verrons comment pailler son jardin potager. Nous le ferons en présentant les types de paillage qu’il est possible de mettre en place dans son jardin.

En se baladant en forêt, à la campagne, ou dans un parc naturel, on remarque que les seuls endroits où le sol est nu, sont ceux qui ont été transformés par l’homme. Par exemple, certains sentiers de randonnée ou les espaces de culture.

Dans la nature, le sol n’est pas censé rester nu. Du coup dans notre jardin, nous allons imiter la nature. Voyons ensemble pourquoi c’est bon de pailler son jardin potager comme le fait la nature, et comment le faire avec les bons matériaux. 

C’est quoi pailler son jardin potager? 

Avant d’entrer dans le vif du sujet il faut d’abord savoir ce qu’est le paillage et ce qu’il implique. Pailler le sol c’est le recouvrir de matières végétales ou minérales appelées « paillis« . L’objectif étant principalement de protéger la plante et de maintenir un bon taux d’humidité. Comme dans la nature, du paillis peut être répandu au jardin, au potager, autour des arbres, sur les massifs de fleurs ou sur les massifs d’arbustes. 

Les avantages du paillage 

Il y en a énormément mais nous allons ici en citer 4 :

  • Le paillage limite la progression des mauvaises herbes. Elles sont privées de soleil et ont du mal à grandir. 
  • Pailler réduit les besoins d’arrosage. Le soleil touche plus le paillage que le sol en dessous. Ce qui fait que l’eau est retenue plus longtemps pour le bonheur des plantes, et l’évaporation est par conséquent grandement réduite.
  • On protège le sol du tassement, de l’érosion ainsi que la faune du sol.
  • C’est très esthétique : il permet d’ajouter de la couleur au jardin.

Un bon paillage avec de bons paillis!

Il existe en général deux grands types de paillage et les paillis qui vont avec. Il s’agit du paillage minéral et du paillage organique. 

Paillage organique
  • Le plus connu est l’écorce de pin qui existe en différents gabarits : petit, grand ou moyen copeaux. Elle est issue des forêts des Landes. Vous pouvez l’utiliser par exemple pour les massifs de terre de bruyère puisqu’elle a tendance à acidifier légèrement le sol.
  • Les tontes de gazon.
  • Les feuilles mortes (éviter les feuilles de noyer).
  • Le mulch de cacao. Il a une odeur caractéristique de chocolat et un aspect très naturel. Il forme une croûte en surface et peut s’utiliser dans les massifs de fleurs ou le potager. 
  • La paillette de lin. Elle est très légère et provient des tiges de lin séchées et broyées. Elle est très efficace au potager, se décompose rapidement et permet de nourrir vos plantes.
Paillage minéral
  • La pouzzolane : C’est une roche volcanique. Elle est utilisée pour drainer le sol, mais elle est aussi très esthétique. Dans les jardins japonais par exemple.
  • L’ardoise concassée
  • Les gros graviers blancs

L’ardoise concassée et les gros graviers blancs sont de vraies tendances déco du jardin.

L’astuce pour bien pailler son potager

Le paillage du potager est un geste simple et dont les bénéfices sont très nombreux. Et pour être efficace, il doit être installé sur un sol propre. Il doit avoir environ 5 à 10 cm d’épaisseur. Il faudra donc préparer le sol à l’avance.

A lire également : Comment préparer son sol en permaculture ?


Formation en Permaculture – Invitez la permaculture dans votre jardin

Envie de créer ou de transformer votre lieu grâce à la permaculture ? Ce programme est fait pour vous !

À découvrir

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment arroser les tomates ?

Comment arroser les tomates ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents