Comment planter un noyau d’abricotier ?

Comment planter un noyau d’abricotier ?

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

Dans cet article nous verrons comment planter des noyaux d’abricotiers en utilisant trois méthodes simples. De juin jusqu’en juillet de chaque année, c’est la grande période de récolte des abricots. Et c’est certainement l’une des périodes que les cultivateurs d’abricots aiment le plus. Mais c’est aussi le moment de penser à la prochaine saison et de réfléchir aux méthodes pour en planter. C’est pour cette raison que dans cet article nous allons nous intéresser aux noyaux d’abricots et à la façon dont ils peuvent être utilisés pour produire des abricotiers. Si vous êtes prêt, c’est parti ! 

⚠️ Avant de poursuivre votre lecture, inscrivez-vous gratuitement à la :

Mini Formation JARDIN FORÊT 

Apprenez à produire vos fruits, petits fruits et autres plantes utiles dans un jardin-forêt luxuriant et très productif qui ne demande que peu d'entretien !

Comment fait-on pour avoir des abricotiers?

Pour planter des abricotiers on utilise plusieurs stratégies. 

  • Soit on utilise les jeunes abricotiers qui ont poussé aux alentours d’un abricotier adulte. C’est souvent le cas  quand des rongeurs ont plus ou moins remué le sol autour des abricots qui sont tombés. Les fruits en contact avec le sol, commencent doucement à grandir, et finissent par devenir de jeunes abricotiers.
  • Soit on utilise des noyaux d’abricots que l’on récupère sur de bons fruits, issus de bons arbres. Et c’est de cette stratégie que nous allons parler dans cet article.

Les méthodes pour planter des abricotiers. 

Pour planter des abricotiers grâce aux noyaux d’abricots, on peut procéder de trois manières différentes en fonction du contexte. Mais peu importe la situation, il est important de stratifier nos noyaux d’abricot.

Le but de la stratification étant d’adoucir la coque du noyau. Les noyaux doivent venir de beaux fruits, bien mûrs, qui ne sont pas tombés mais qui ont été cueillis et provenant d’arbres en bonne santé. Passons à la pratique. 

Première méthode : dans un bac à réserve d’eau transparent 

Nous allons suivre les étapes suivantes: 

  • Poser des billes d’argile au fond du récipient. 
  • Mettre une couche de sable sur quelques centimètres.
  • Étaler les noyaux d’abricots sur la première couche de sable. Environ une dizaine de noyaux. 
  • Remettre une couche de sable sur quelques centimètres.
  • Puis on remet une autre dizaine de noyaux.
  • Couvrir avec du sable une nouvelle fois avec 2 cm de hauteur.
  • Enfin, on arrose abondamment sans exagérer. 

En utilisant un bac transparent on pourra observer l’humidité. S’il y a trop d’eau on pourra ajuster. Et une fois l’hiver venu, on va le mettre dans une cave ou simplement à l’intérieur à l’abri de la pluie et de tout ce qui pourrait inonder le bac. Ainsi au printemps on va pouvoir extraire les noyaux et les planter directement en pleine terre.

Deuxième méthode : dans un pot perforé

Le pot peut être en argile ou dans une autre matière, du moment où il est perforé, ça fera l’affaire. Les étapes à suivre sont exactement les mêmes qu’avec un pot non perforé. La seule différence est que le pot est drainé normalement. Ce qui va permettre de l’installer à l’extérieur sans risque d’inondation. 

Seulement à l’extérieur il y a toujours un risque de rongeur qui viendrait dévorer les germes de nos noyaux. On va donc le couvrir avec un grillage par-dessus. Notre pot pourra passer l’hiver à l’extérieur et au mois de mars on va pouvoir extraire les noyaux et les mettre aussi directement en terre.

Troisième méthode : planter des noyaux d’abricotiers en terre

Comme avec un pot perforé, ici il y a toujours un risque que les rongeurs mangent les germes. Donc on va aussi utiliser un grillage avec la forme d’un petit sac, et suivre les étapes suivantes: 

  • Bien remuer la terre et faire un trou.
  • Positionner la poche de grillage au fond du trou.
  • Ensuite, on va combler la terre tout autour du grillage.
  • Par la suite , on rajoute du sable et on y met trois noyaux au-dessus.
  • Recouvrir avec un mélange de sable et de terre. 
  • Enfin, on ferme le grillage délicatement de manière à ce qu’il ne touche pas le sol. Ça permettra au germe de sortir sans se faire dévorer par les rongeurs.

A partir du mois de mars/avril, nos abricots vont germer. En espérant que trois abricotiers poussent, on choisira le plus beau pour le conserver à cet endroit.

🌳 Vous souhaitez installer des guildes autour de vos arbres fruitiers pour créer un début de forêt comestible et avoir des récoltes généreuses ? Alors formez-vous avez Permaculture Design ⬇️

Obtenez des récoltes abondantes

en créant des GUILDES autour de vos arbres fruitiers !

Vous pourriez aimer

Taille haie électrique filaire – Le Guide Pratique pour bien choisir

Taille haie électrique filaire – Le Guide Pratique pour bien choisir

Comment faire fuir les rats du jardin potager ?

Comment faire fuir les rats du jardin potager ?

Peut-on mettre des agrumes au compost ? 

Peut-on mettre des agrumes au compost ? 

Courgettes, comment les congeler ?

Courgettes, comment les congeler ?

2 Comments

  1. ou acheter des greffons d’une dizaines d’éspéce d’abres fruitiers mirabelle et prunes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne ballade !

Articles récents

Formation du cueilleur le chemin de la nature