Quels champignons peut-on ramasser en automne ?

Quels champignons peut-on ramasser en automne ?

⏳ Temps de lecture : 4 minutes

La meilleure saison pour cueillir des champignons en France métropolitaine est durant la fin du printemps jusqu’en automne. Néanmoins, s’il a bien plu, l’automne est parfait pour une bonne cueillette. Toutefois, récolter des champignons en forêt n’est pas chose aisée. En effet, si vous n’êtes pas un connaisseur, vous risquez de cueillir des espèces toxiques. Mais, rassurez-vous, il est tout à fait possible de reconnaître les espèces de champignons à déguster sans danger en automne. En voici quelques exemples !

Les caractéristiques des champignons comestibles en automne

Avant de vous lancer dans le ramassage de champignons en automne, vous devez savoir différencier les espèces comestibles des espèces toxiques. Parmi les champignons comestibles, vous avez par exemple les chanterelles, les cèpes ou encore les lactaires délicieux.

Ces noms vous sont probablement familiers, mais pour être sûr de reconnaître les champignons comestibles, vous devez faire attention à quelques caractéristiques :

  • Tout d’abord, fiez-vous aux taches ! S’il présente des zones avec des teintes plus foncées, sachez que le champignon n’est plus comestible.
  • Ensuite, vous devez faire attention à l’odeur. Des champignons qui ont une odeur aigre sont à éviter. En effet, les champignons frais et comestibles doivent dégager une odeur de terre très naturelle.
  • Il faut également éviter les champignons en mauvais état qui commencent à pourrir.

Par ailleurs, vous devez aussi être attentif à l’état du chapeau du champignon. Si celui-ci présente une couche molle ayant une texture visqueuse, c’est qu’il n’est pas propre à la consommation. Dans tous les cas, si vous avez un doute, il vaut mieux s’abstenir de cueillir le champignon.

Crédits : Roberto Petruzzo (Latina, Italy)

Le cèpe bronzé

Le cèpe bronzé, appelé aussi tête de nègre, est un champignon phare de l’automne. Vous trouverez les plus beaux spécimens sous les chênes et les hêtres. En plus de figurer parmi les champignons des bois les plus fins, le cèpe bronzé est très prisé pour ses qualités gustatives.

La trompette de la mort

Contrairement à ce qu’indique son nom, la trompette de la mort est tout à fait comestible. Il s’agit d’un champignon de couleur noir qui pousse en bouquet. C’est un très bon comestible. D’ailleurs, plus il est noir, meilleur il sera.

Vous pouvez le cuisiner en omelette ou en poêlée avec un peu de persil. La période de la Toussaint est propice à la pousse de la trompette de la mort.

La girolle, un des champignons incontournable en automne

La girolle ou chanterelle commune est un champignon phare de l’automne. En fait, il est très apprécié pour sa chair ferme et sa couleur crème à jaune orangée très intense à l’extérieur. Ce champignon se remarque facilement sur la mousse en forêt.

Même en petite quantité, la saveur de la girolle permet de relever le goût des petits plats. Lorsque vous l’accompagnez de crème fraîche, elle rehausse et parfume à la perfection tous vos plats de volaille.

Vous trouverez la girolle dans les zones moussues et les clairières dégagées.

Crédit : Joerg Hempel

Le pied bleu

Ce champignon doit son nom à sa couleur qui peut être effrayante. Souvent, il est pris pour un champignon toxique. Or, ce n’est pas le cas. Le pied bleu est de couleur violet intense lorsqu’il est jeune. Ensuite, il devient beige avec le temps.

Il se démarque par sa chair ferme et sa saveur fruitée. Vous pouvez l’utiliser pour accompagner vos gibiers ou vos viandes rouges. Néanmoins, vous pouvez aussi le cuisiner avec des pâtes fraîches.

Le cèpe de Bordeaux

Il s’agit d’un des champignons incontournables en automne. En effet, le cèpe de Bordeaux relève directement presque tous les plats. Il se démarque par sa chair ferme et son petit goût qui rappelle la noisette.

Vous trouverez facilement le cèpe de Bordeaux sous n’importe quels feuillus. Il pousse généralement après un orage ou une grosse averse.

La chanterelle en tube

Ce champignon est aussi appelé « girolle grise » ou « chanterelle en entonnoir ». Il est de la même famille que la girolle. Tout comme celle-ci, elle a de bonnes qualités gustatives. Vous trouverez la chanterelle en tube au bord des ruisseaux ou dans la mousse. Elle affectionne particulièrement les sols acides.

Crédit : Christian POURRE

Le lactaire délicieux

Ce champignon est facile à reconnaître. En effet, il saigne une fois que vous le coupez. Un filet de couleur rouge-orangé s’échappe de sa chair. Vous pouvez le déguster en le faisant revenir dans l’huile d’olive avec du persil.


Attention la cueillette de champignons comporte des risques. Ne mangez jamais un champignon dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% qu’il soit comestible. Pour cela formez-vous afin de connaître les règles de cueillette et faites appel à un mycologue pour vérifier votre cueillette si vous n’êtes pas sûr(e).

Formation Champignons – Le Chemin de la Nature

Apprenez à identifier, cueillir et cuisiner les champignons comestibles qui se trouvent autour de chez vous

A lire également : Comment reconnaitre un cèpe ?

À découvrir

A la découverte du champignon oreille de judas

A la découverte du champignon oreille de judas

A la découverte du champignon vesse de loup

A la découverte du champignon vesse de loup

A la découverte du champignon collybie à pied velouté

A la découverte du champignon collybie à pied velouté

A la découverte du champignon pied bleu

A la découverte du champignon pied bleu

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents