Le rosier sauvage est l’une des plantes les plus répandues dans un jardin ou sur les bords de route. La beauté des cynorhodons se révèle particulièrement au printemps ainsi qu’en automne. Robuste et dotée d’une jolie esthétique, cette plante pousse aisément afin d’apporter de belles couleurs dans votre jardin. Ci-après quelques informations autour de cette plante, et particulièrement de ses propriétés.

⛔️Attention ! La cueillette de plantes sauvages comporte des risques. N'utilisez ou ne consommez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de ses effets. Cela pourrait vous être fatal ... comme dans le film Into the Wild !

FORMEZ-VOUS afin de connaître les règles de cueillette, avec Le Chemin de la Nature

🌿 LA FORMATION DU CUEILLEUR


La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

👍 BON PLAN !

Profitez de 5% de réduction avec le code

JARDINAUTES5

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 7200 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Rosier sauvage : de quoi s’agit-il ?

Pour agrémenter bon nombre de jardins, les rosiers y trouvent leur place. Déclinés en différentes variétés, certains d’entre eux possèdent une excellente résistance et une simplicité d’entretien. Mais quelle est cette plante ornementale et quelles sont ses utilisations ?

Présentation générale 

Le rosier sauvage ou rosa canina appartient à la famille des Rosacées et au genre Rosa. Cette plante est connue sous le nom d’églantine et d’églantier, de rosier des haies ou de rosier des chiens. Poussant spontanément dans la nature, les rosiers sauvages existent en différentes espèces. La rosa canina fait partie des plantes les plus répandues grâce à sa grande capacité d’adaptation.

L’églantier tire son nom généralement du mot latin « caninus » ou chien. Cela s’explique par une ancienne croyance qui considère les racines de cette plante comme un soin contre la rage. Cette plante buissonnante est sollicitée pour sa beauté, et sert d’ornement dans un jardin ou dans les maisons et de porte-greffe.

Où trouver le rosier sauvage ?

L’églantine est une plante sauvage qui existe en Europe et est généralement trouvée en basse montagne ou en plaine. Il est possible de la trouver dans différents pays, notamment en Corse et en France. Elle s’adapte à différents sols et à tous les climats, c’est pourquoi elle se répand facilement. Concernant ses plantations, elles se font généralement en automne ou au printemps. 

Comment reconnaître le rosier sauvage ? 

Le rosier sauvage peut facilement être identifié par ses composants, par sa beauté et par son parfum. Avec une hauteur de 3 mètres environ, ses tiges sont dressées jusqu’au point de s’arquer. Dotée de grands pétales, elle possède des fleurs de couleur rose pâle ou encore blanche.

L’églantier contient des mucilages et des fruits de forme conique appelés cynorrhodons ou gratte-cul. Ils possèdent une couleur rouge-orangé.

Avec les nombreuses espèces de rosiers existants, des confusions sont possibles entre certaines d’entre elles. Toutefois, l’églantier est facilement reconnaissable, il y a donc moins de confusion avec cette plante.

Propriétés et bienfaits du rosier sauvage 

L’églantier se démarque par sa robustesse et par sa facilité à se reproduire, il n’exige pas de fertilisation et s’adapte à différents environnements. Cette plante est fortement appréciée par sa richesse en flavonoïdes, en polyphénols et ses fruits contiennent beaucoup de vitamines. Elle contient également des triterpéniques et possède des propriétés diurétiques.

Concernant ses bienfaits, les jeunes pousses du rosier sauvage ont un rôle anti-inflammatoire et antioxydant. Elles restent efficaces pour apaiser les douleurs ou certaines inflammations, et pour prévenir certaines infections. Grâce à ces mucilages, la plante possède des vertus émollientes. L’églantier a aussi la capacité de renforcer le système immunitaire, de protéger la peau et d’améliorer le transit.  

Sous quelle forme consommer ou utiliser le rosier sauvage ?

Renfermant de nombreux bienfaits, l’églantier propose plusieurs utilisations. D’ailleurs, pour une meilleure exploitation de cette plante, elle peut être consommée de différentes manières :

  • Ses fruits sont comestibles directement pour profiter de ces vitamines. Ils peuvent être transformés en gelée ou en confitures ou en soupe pour mieux apprécier son goût. Les cynorrhodons se préparent aussi en sirop, très pratique comme forme de consommation aux enfants.
  • Le rosier sauvage se prépare en décoction ou en infusion via ses fruits séchés. 
  • L’eau florale à base de cette plante, notamment de ses pétales, s’utilise pour apaiser les troubles oculaires.

Il existe également des vermifuges à base d’églantier. Toutefois, le rosier sauvage s’invite surtout en cuisine, et est idéal dans la préparation de plusieurs plats. 

Quelques précautions à prendre avec le rosier sauvage 

Les études ont montré que le rosier sauvage, selon la préparation effectuée, convient pour les enfants et les adultes. Néanmoins, ils sembleraient que certaines préparations comme les infusions possèdent quelques effets secondaires. Un avis médical serait aussi indispensable avant sa consommation, chez les tout-petits, les femmes enceintes et allaitantes.  

Les rosiers sauvages trouvent leur place dans le jardin, dans les champs, dans une maison ou en cuisine. Avec leur parfum et leurs composants, ils sont plus que des plantes d’ornement et possèdent des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Présentant différents modes de préparation, leur consommation est accessible à tous, même si un avis médical est nécessaire pour certaines personnes.

Les 3 meilleurs livres pour aller à la cueillette de plantes sauvages comestibles ⬇️


Plantes comestibles : Cueillette et recettes des 4 saisons

Ce guide pratique à utiliser sur le terrain présente des espèces communes de votre environnement proche. Il explique quand et dans quels milieux les cueillir, comment différencier les comestibles des toxiques, quelles parties utiliser : feuilles, fleurs, fruits... et comment les préparer pour profiter des apports nutritionnels de ces trésors de santé.

Plantes sauvages comestibles et toxiques : Près de 280 espèces décrites

Cet ouvrage réunit 200 plantes comestibles et 80 végétaux toxiques : toutes ces espèces figurent sur les 64 planches en couleurs. Le texte offre une description très précise de chacune, en soulignant les caractéristiques qui permettent l'identification. Il détaille les propriétés nutritives et médicinales, les parties du végétal à utiliser ainsi que la meilleure période de récolte. De nombreux tableaux de comparaison permettent d'éviter les confusions.

Le guide des plantes sauvages et comestibles

Il y a bien longtemps que notre survie ne dépend plus de la cueillette de plantes sauvages  ! Mais aujourd’hui, nous redécouvrons leurs multiples bienfaits  : goûts inédits, richesse nutritionnelle inégalée, disponibilité aux portes de nos jardins… Et cueillir des plantes sauvages, c’est aussi partager en famille une activité physique extérieure source de détente  et de bien-être.

Laisser un commentaire