Semer du persil en pleine terre

Semer du persil en pleine terre

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

Dans cet article nous allons voir comment semer du persil en pleine terre. Nous verrons aussi comment le conserver après la récolte.

Parmi les multiples plantes aromatiques et épices que nous utilisons, le persil a une place de choix qui est certainement convoitée par d’autres plantes de la même catégorie. Il est vrai que l’on retrouve son parfum et son goût unique dans la plupart de nos plats. En plus, on l’utilise aussi souvent en tisane pour profiter de ses bienfaits thérapeutiques. Autant de bonnes raisons qui nous poussent à l’avoir dans notre potager. Nous n’allons pas nous faire prier et semer du persil en pleine terre ensemble. 

Le persil : une herbe aromatique très populaire

Le persil est une herbe ou plante aromatique très populaire en France. Elle est d’ailleurs classée en cinquième position parmi les herbes aromatiques utilisées en France. Elle est utilisée en cuisine comme en décoration d’intérieur pour ses formes variées. On l’utilise aussi pour ses vertus médicinales.

Il existe plusieurs types de persil, dont trois sont très connus : 

  • Le persil frisé : ses feuilles sont frisées et finement découpées. Ses feuilles sont d’un vert assez profond. Toutes ces caractéristiques rendent cette variété particulièrement intéressante pour la décoration.
  • Le persil plat : c’est le plus parfumé et le plus long avec une tige allant jusqu’à 50 cm de long. En plus, il est moins découpé que le persil frisé. D’où son nom de persil plat.
  • Le persil tubéreux : Ou persil-racine, ou encore persil d’Allemagne, est un persil rare dont la caractéristique première se trouve au niveau des racines. Ses racines sont presque aussi grosses que des carottes. 

Comment semer du persil en pleine terre

On se prépare à semer du persil

Avant de semer des graines de persil en pleine terre, nous allons préparer le sol. Pour cela on va bien remuer la terre, la tamiser, et y enlever les mauvaises herbes. Ensuite on va prendre le temps de bien niveler la terre pour avoir une bonne visibilité. 

De plus, il faudra préparer un arrosoir bien fourni pour arroser abondamment après le semis. Enfin, il faut prévoir un peu de ciboulette à mélanger aux graines de persil, pour protéger le persil de ses prédateurs comme la mouche du persil qui s’attaquent aux racines, et jaunissent les feuilles. 

Semer le persil en pleine terre

Pour semer, nous suivrons ces petites étapes.

  • Tracer une ligne comme pour un sillon, ce qui servira à mettre les graines.
  • Ensuite, il faut tremper le fond du sol du sillon. C’est très important de verser abondamment d’eau pour une bonne levée des graines. La terre doit être bien tassée grâce à l’eau.
  • Puis, on va prendre les graines de la variété qui aura été choisie et semer les graines mélangées à de la ciboulette, en ligne dans le sillon qui a été tracé, sans trop les serrer.
  • On va  prendre du terreau et on va le répandre un demi centimètre au-dessus des graines. On tasse légèrement pour qu’il appuie bien sur les graines.
  • Enfin, nous recouvrirons le tout avec un paillage qui sera arrosée. Cela servira à garder l’humidité pour accélérer la pousse ou la germination du persil. La levée sera réduite de quelques semaines à 10 jours. 

Récolte et astuces

La récolte

Après avoir semé le persil entre Mars et Septembre, vient le moment le plus important : la récolte. Elle se fait toute l’année une fois que la plante atteint la maturité entre 30 et 50 cm, toutes variétés confondues.

Les feuilles sont coupées au fur et à mesure des besoins comme les autres herbes aromatiques. C’est mieux de cueillir les feuilles une par une, plutôt que d’arracher une multitude de tiges ou de couper plusieurs tiges à la fois avec un ciseau.

Astuces santé et cuisine

Le persil  est très utile en médecine puisqu’il peut stimuler le foie. On l’utilise également en prévention de maladies saisonnières qui touchent les voies respiratoires comme la toux ou encore l’asthme

En cuisine c’est encore mieux, parce qu’il s’accorde presque à la perfection, avec tout type de plats. Que ce soit dans une omelette ou sur une coquille saint jacques, le persil saura relever le goût d’un plat. 

C’est une herbe qu’on peut conserver pendant 10 jours. Au réfrigérateur il faudra le mettre dans un récipient contenant de l’eau sans que les feuilles soient trempées.

Au congélateur, le persil doit être haché, séché (2h suffisent) et mis dans un sac de congélation.

A lire également : Comment planter des tomates ?


Formation en jardinage – 40kg de légumes en partant de zéro

La méthode étape-par-étape pour faire son potager à la maison. Sans avoir la main verte. Sans savoir bricoler. Sans y passer tous ses week-ends.

À découvrir

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment arroser les tomates ?

Comment arroser les tomates ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents