Top 7 des herbes aromatiques asiatiques

Top 7 des herbes aromatiques asiatiques

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

La cuisine asiatique se démarque essentiellement par l’utilisation de diverses herbes aromatiques. Celles-ci donnent à chacun des plats préparés une touche d’identité et une saveur très caractéristique. Les herbes aromatiques asiatiques peuvent s’utiliser aussi bien comme des condiments qu’en salades. Envie de parfumer vos plats et de jouer la carte de l’originalité ? Faites votre choix parmi le top 7 des herbes aromatiques les plus utilisés dans la cuisine asiatique !

La citronnelle ou lemongrass, la reine des herbes aromatiques asiatiques

Parmi les herbes aromatiques asiatiques les plus utilisées au Vietnam, on retrouve la citronnelle. Cette plante vivace est un classique de la cuisine asiatique. Elle est essentiellement cultivée pour ses tiges et ses feuilles. En fait, le goût citronné le bulbe de citronnelle est son plus grand atout en cuisine. Il accompagne des plats à base de saumon, de poulet ou encore de crevette.

Toutefois, consommer de la citronnelle en infusion est également possible. Dans tous les cas, elle s’utilise pour son parfum. A titre d’information, sachez que la citronnelle se marie très bien avec l’ail, le gingembre, le piment, et la noix de coco.

La coriandre vietnamienne

Cette herbe aromatique est aussi appelée « rau ram », menthe vietnamienne ou basilic chinois. Elle est plus citronnée comparer à la coriandre « habituelle ». Par ailleurs, le Rau ram garnit généralement les plats cuisinés vietnamiens. En effet, cette herbe s’utilise dans des nouilles, des plats de poulet mijotés, ou encore à base de porc.

Néanmoins, vous pouvez aussi manger de la coriandre vietnamienne crue. Comment s’y prendre ? Eh bien, vous pouvez par exemple la mettre dans vos rouleaux de printemps à la place de la menthe.

Le persil japonais

L’autre nom du persil japonais est « mitsuba ». Très commun dans la cuisine nipponne, il est plus rafraîchissant que le persil « occidental ». Tout comme celui-ci, le persil japonais s’utilise en salade, soupes, avec du poisson frit, dans la tempura ou encore en guise de garniture de grillades.

L’idéal est de mettre cette herbe en fin de cuisson. Cela vous permettra de garder son croquant et sa saveur.

La ciboule de Chine

Cette herbe aromatique est aussi appelée « ail à feuilles plates ». Elle peut parfaitement se substituer à la ciboulette « traditionnelle » dans tous vos plats. La ciboule de Chine s’achète souvent en bouquet. Elle se démarque par des feuilles qui ont un goût à mi-chemin entre l’échalote et l’ail.

La ciboule de Chine est un condiment que l’on retrouve souvent dans la cuisine chinoise, coréenne et japonaise. D’ailleurs, vous pouvez consommer crue la partie verte de celle-ci sans problème. Comment adapter la ciboule de Chine à la cuisine occidentale ? Eh bien, sachez que vous pouvez l’utiliser pour aromatiser vos salades ou vos crudités.

Pour les plats cuisinés, la ciboule de Chine peut agrémenter les poêlées de légumes, les quiches ou encore les omelettes. Dans ce cas, veillez à utiliser la partie blanche de cette herbe.

Le Shiso

Seuls les Japonais utilisent le terme « shiso » pour nommer cette herbe. En effet, en Chine, on l’appelle « zi su ». Elle se démarque par son goût unique. Ainsi, il est assez difficile de cuisiner un plat dont la recette requiert du shiso, mais que vous n’en avez pas à portée de main.

Dans les cuisines asiatiques, les feuilles de shiso s’utilisent pour aromatiser les crudités et les salades. Cependant, elles se cuisinent aussi comme un légume. Vous en trouverez dans la tempura, les sushis, ou encore le sashimi. Pour les Vietnamiens, le shiso est surtout utiliser dans les rouleaux de printemps.

Le basilic thaï

Il s’agit d’une variété du basilic que vous avez l’habitude d’utiliser. Sa particularité ? Il a une saveur anisée avec un léger goût d’estragon. En fait, le basilic thaï est largement utilisé en Thaïlande et en Vietnam. Tout comme pour le basilic « occidental », il s’utilise pour agrémenter les plats sautés, l’omelette et les salades.

La moutarde de Chine

Cette herbe aromatique asiatique est aussi appelée « moutarde brune ». Toutefois, elle est plus consommée au Japon qu’en Chine, malgré son appellation. Côté goût, la moutarde chinoise est légèrement piquante. En fait, elle rappelle un peu la saveur de la roquette sauvage.

La moutarde brune se consomme surtout crue en salade. Toutefois, vous pouvez aussi la consommer comme un légume.

Formation en jardinage – 40kg de légumes en partant de zéro

La méthode étape-par-étape pour faire son potager à la maison. Sans avoir la main verte. Sans savoir bricoler. Sans y passer tous ses week-ends.

A lire également : Comment conserver les herbes aromatiques ? 4 astuces qui marchent !

À découvrir

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Pourquoi semer des œillets d’inde au potager ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment savoir quand récolter les pommes de terre ?

Comment arroser les tomates ?

Comment arroser les tomates ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Le marc de café est-il efficace contre les pucerons ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents