La laitue vireuse ou laitue sauvage n’est pas une plante qui se consomme en salade. Malgré son nom, il s’agit d’une plante médicinale très prisée en phytothérapie pour son effet calmant. Elle est par exemple recommandée en cas d’insomnie et peut être consommée sous différentes formes. Mais quelle est exactement cette plante ? Quelles sont ses principales propriétés et comment l’utiliser ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la laitue vireuse !

⛔️Attention ! La cueillette de plantes sauvages comporte des risques. N'utilisez ou ne consommez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de ses effets. Cela pourrait vous être fatal ... comme dans le film Into the Wild !

FORMEZ-VOUS afin de connaître les règles de cueillette, avec Le Chemin de la Nature

🌿 LA FORMATION DU CUEILLEUR


La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner par les plantes et faire ses remèdes.

👍 BON PLAN !

Profitez de 5% de réduction avec le code

JARDINAUTES5

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 7200 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Laitue vireuse : présentation

La laitue vireuse ou laitue sauvage est aussi appelée lactuca virosa, laitue opium ou encore laitue amère. Il s’agit d’une plante bisannuelle appartenant à la famille des Astéracées.

En ce qui concerne son origine, on la rencontre surtout en Europe, au sud-ouest de l’Asie et en Afrique du nord. Par ailleurs, sa floraison a lieu au mois de juillet et d’août.

Cette espèce affectionne particulièrement les environnements riches en eau. De ce fait, vous la trouverez surtout le long des rivières. Elle se reconnait par son feuillage persistant et ses petites fleurs jaunes.

Ses feuilles sont en forme de lance et son dotées de dents sur les bords. Pour ce qui est de ses fleurs, elles sont similaires à des pissenlits. La laitue sauvage a un aspect vert vif et mesure entre 60 et 200 cm.

Enfin, lorsqu’elle est entaillée ou cassée, la laitue vireuse laisse couler une sève blanc-laiteux. L’écoulement de ce latex permet à la plante de faire fuir les insectes et les limaces. Notons aussi qu’elle se récolte au mois de juin.

Propriétés et bienfaits de la laitue vireuse

L’intérêt porté à la laitue vireuse concerne surtout son suc. En fait, cette sève blanche, appelée lactucariumet, qui brunit au soleil regorge de nombreux bienfaits. Ses propriétés sont d’ailleurs similaires à celles du pavot somnifères, ou même à celles du cannabis.

Crédit : Le Chemin de la Nature

En effet, la laitue vireuse a des effets :

  • Sédatifs – concrètement, cette plante favorise l’endormissement du système nerveux central. Cela est le fruit des molécules actives de sa sève. Celles-ci ont des effets apaisant qui favorise la somnolence ;
  • Analgésiques – la sève de la laitue vireuse agit également en apaisant les douleurs ;
  • Antispasmodiques – consommer cette plante permet aussi de prévenir les contractions musculaires involontaires ;
  • Expectorants – cela signifie qu’elle favorise l’expulsion du mucus au niveau de l’appareil respiratoire.

Grâce à ses propriétés, la laitue vireuse est surtout indiquée en cas d’anxiété ou des troubles du sommeil. Cette plante est aussi indiquée pour calmer les personnes hyperactives.

Elle peut également être prise pour soulager les troubles digestifs, la toux et diverses affections respiratoires comme la coqueluche ou les bronchites. Enfin, en usage externe, elle permet de traiter les lésions cutanées (verrues, acné, urticaire…).

Sous quelle forme consommer et utiliser la laitue vireuse ?

Vous pouvez consommer la laitue vireuse de différentes manières. Effectivement, elle peut se préparer sous forme de décoction, de tisane, de sirop ou encore sous forme de boule de sève séchée à fumer. Dans tous les cas, la partie utilisée est généralement le suc.

Pour extraire la sève de laitue vireuse correctement, vous devez commencer par cueillir les feuilles. Ensuite, déposez-les dans une bassine et remplissez-la d’eau jusqu’à couvrir toutes les feuilles.

L’étape suivante consiste à écraser celles-ci pour laisser couler la sève. Il ne vous reste plus qu’à attendre l’évaporation de l’eau pour pouvoir récolter le latex. Pour cela, vous pouvez laisser le tout sécher au soleil.

Vous pouvez ensuite retirer les feuilles sèches et faire de petites boulettes avec la poudre de couleur marron obtenue. Et voilà, vous pouvez utiliser la sève séchée dans votre pipe à eau.

Pour ce qui est des tisanes, il vous suffit d’utiliser les feuilles. Notons aussi que si vous avez peur de ne pas reconnaître la laitue vireuse dans la nature, vous pouvez toujours vous en procurer en pharmacie sous forme de sirop.

Les précautions à prendre par rapport à sa consommation

Malgré ses nombreux bienfaits, la laitue vireuse n’est pas sans danger. De ce fait, même si sa consommation est légale, il ne faut pas la consommer à trop forte dose. Effectivement, elle peut être à l’origine de nausées et de sueurs.

Sa consommation peut aussi accélérer le rythme cardiaque et respiratoire. Par ailleurs, les personnes mineures ne doivent pas en prendre.

Les 3 meilleurs livres sur les plantes sauvages médicinales ⬇️

Le petit guide des plantes médicinales

Un petit guide tout en couleurs pour apprendre à reconnaître les plantes médicinales ! De nombreuses plantes médicinales sont à portée de main pour pouvoir se soigner le plus naturellement possible. Apprenez à les reconnaître : description, habitat, période de floraison, localisation, bienfaits, conseils pour la cueillette et la conservation... grâce à ces 70 fiches d'identification, les plantes médicinales n'auront plus de secrets pour vous !

Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France

Publié en 1947, cet ouvrage du chanoine Paul-Victor Fournier, professeur et homme d'Eglise, mais avant tout passionné de plantes, demeure une véritable bible pour tous les amateurs de soins par les plantes. 1500 plantes y sont répertoriées. On y trouve la description botanique illustrée du végétal, ses dénominations savantes et communes, étrangères et vernaculaires. L'accompagnent la composition chimique, les manières de l'employer, une posologie et ses dangers éventuels.

Plantes sauvages médicinales : Reconnaître, récolter, préparer

60 fiches illustrées pour reconnaître sans se tromper les plantes sauvages médicinales : description précise, époque et lieux de cueillette, partie à récolter, méthode de conservation et de préparation. Plus de 160 recettes santé et beauté largement illustrées.

Laisser un commentaire