A la découverte du plantain lancéolé

A la découverte du plantain lancéolé

⏳ Temps de lecture : 3 minutes

La nature regorge de plantes qui renferment des bienfaits insoupçonnés. Certaines d’entre elles peuvent même se trouver dans votre jardin sans même que vous le sachiez. Parmi elles, vous avez le plantain lancéolé qui est très prisé en phytothérapie pour ses propriétés. En effet, cette plante médicinale a des effets antiviraux, antibactériens, antitussifs et anti-inflammatoires. Mais c’est quoi exactement le plantain lancéolé ? Comment le reconnaître et comment s’en servir pour traiter vos maux ?

Plantain lancéolé, c’est quoi ?

De son nom scientifique Plantago lanceolata, le plantain lancéolé, s‘appelle aussi « herbe à cinq côtés », « herbe à cinq coutures » ou encore « plantain étroit ». Le mot « plantago » vient de « planta » qui signifie littéralement « plante des pieds ». Un nom qui lui a été attribué du fait de la forme de ses feuilles.

Notons aussi que l’humanité a déjà exploité les propriétés médicinales du plantain lancéolé depuis l’Antiquité.

Comment le reconnaître ?

Cette plante mesure généralement entre 10 et 60 cm. Il se distingue par une touffe compacte très caractéristique à sa base. Vous ne remarquerez aucune tige apparente.

Aussi, les feuilles du plantain lancéolé sont dressées et prennent la forme de fer de lance. C’est d’ailleurs pour cela que cette plante a été qualifiée de « lancéolées ».

En ce qui concerne les fleurs du plantain lancéolé, vous pourrez facilement les reconnaître par leur forme. Elles sont disposées en épi court et sont doté de minuscules pétales de couleur brune. Toutefois, leurs étamines sont bien apparentes.

Enfin, cette plante vivace apprécie particulièrement la lumière et les milieux herbeux. Vous les trouverez donc facilement sur les chemins, jusqu’à 2 200 m d’altitude. Elle a, par ailleurs, une très forte résistance au piétinement.

Propriétés médicinales du plantain

Comme pour la majorité des plantes médicinales, ce sont surtout les feuilles et les parties aériennes du plantain qu’on utilise. On attribue d’ailleurs trois grandes propriétés à cette plante. Effectivement, elle a des effets :

  • antiseptiques – cette propriété lui permet d’aider à former une barrière contre les virus et les bactéries.
  • anti-allergiques – le plantain inhibe la libération d’histamine et apaise les réactions allergiques. Outre cela, il module aussi la production de certaines molécules qui prennent part aux diverses réactions allergiques.
  • anti-inflammatoires – via cette propriété, cette plante offre une protection optimale aux muqueuses en formant un mucilage et en inhibant l’activité de divers enzymes. Dans le cadre d’une affection respiratoire, le plantain favorise l’apaisement des voies respiratoires. Il facilite aussi la respiration.

Par ailleurs, ses propriétés anti-oxydantes et antitussives rendent aussi cette plante très intéressante. D’ailleurs, le plantain lancéolé est aussi efficace en cas de bronchite chronique. De même en ce qui concerne les irritations oropharyngées avec une toux sèche.  

Comment le consommer et l’utiliser ?

L’usage du plantain lancéolé peut se faire soit par voie interne ou par externe.

Dans le premier cas, vous pouvez en trouver sous forme de complément alimentaire en pharmacie. La gélule est à prendre avant le repas. Mais si vous souhaitez utiliser la plante directement, la dose à prendre en une journée varie entre 4 à 6 g, à répartir en plusieurs prise.

A titre d’exemple, une tasse d’infusion doit contenir 150 mL d’eau bouillante mélangée à 2 c.à.c rasées de plantain. Vous devez ensuite filtrer le mélange et en prendre entre 3 à 4 tasses par jour.

En ce qui concerne l’usage de la plante par voie externe, les feuilles sont généralement utilisées en cataplasme. Il existe également des crèmes à base de cette plante à appliquer sur les piqûres d’insectes ou encore pour traiter les gerçures et les crevasses.

Les précautions à prendre par rapport à la consommation de plantain lancéolé

Même si le plantain est un remède naturel à divers maux, son utilisation doit se faire avec précaution. Tout d’abord, sachez que vous ne pouvez pas en consommer si vous êtes enceinte. Tel est aussi le cas des enfants de moins de 3 ans. Ensuite, sachez que cette plante peut provoquer des irritations. Enfin, un surdosage peut avoir des effets hypnotiseurs et laxatifs.


Si vous avez des doutes, rapprochez-vous d’un naturopathe qui saura parfaitement vous conseiller sur l’utilisation du plantain lancéolé. Vous pouvez également suivre une formation sur la phytothérapie.

Formation en phytothérapie – Se soigner par les plantes

Découvrez 8 cours de phytothérapie pour apprendre à vous soigner avec les plantes !

A lire également : Quels sont les bienfaits du millepertuis ?

À découvrir

À la découverte du Moringa : origine, bienfaits, consommation, culture

À la découverte du Moringa : origine, bienfaits, consommation, culture

A la découverte du laiteron maraîcher

A la découverte du laiteron maraîcher

A la découverte du genévrier commun

A la découverte du genévrier commun

Comment récolter la sève de bouleau ?

Comment récolter la sève de bouleau ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Photo Le Petit Jardinier

 

 

 

 

Cher jardinaute, bienvenue !

Je suis Dimitri (créateur de ce site), j’ai 33 ans, et en 2018 j’ai décidé de quitter la ville (Paris) pour m’installer à la campagne.

À la base, le site jardinautes était un laboratoire personnel que j’avais créé pour m’aider dans mon apprentissage de la nature.

Quelques années plus tard, je me rend compte que de plus en plus de personnes viennent chercher ici des réponses à leurs questions sur le potager, les plantes sauvages, les champignons etc.

J’ai donc décidé d’en faire un laboratoire partagé avec vous 👍

L’objectif de jardinautes.com est de transmettre les belles valeurs de l’autonomie alimentaire au travers du web.

Ce site est collaboratif, si tu souhaites participer à son développement (en écrivant des billets de blog sur des sujets qui t’intéressent) tu peux envoyer un mail juste ici.

Bonne visite jardinaute !

Au fait, si tu te demandes d’où vient le nom « jardinaute », c’est tout simplement la contraction entre « jardinier » et « internaute ».

Choisir une catégorie

Conseils pour bien démarrer au potager
Formation du cueilleur le chemin de la nature

Articles récents